Off

Vinexpo, comme tout grand événement (toujours avec l’accent bordelais), possède aussi sa partie « off ». En marge de Vinexpo 2007 il y avait de nombreuses dégustations organisées par différents groupes de vignerons. Je vous livre quelques impressions.

Tout d’abord, les Gobeloteurs, un groupe de vignerons qui réunit (entre autres) mes copains et fournisseurs, Thierry Germain (Roches Neuves), Delphine Rousseau et Julien Zernott (Pas de l’Escalette), les enfants Gauby (Domaines Gauby et Le Soula), Yves Cuilleron et quelques autres vignerons que j’apprécie. Les lieux (Saint James à Bouliac) se prêtent bien à la dégustation et l’ambiance est agréable.

Haut les Vins

Haut les Vins CentreUn autre groupe (Haut Les Vins ou Wines Up !) s’est installé dans le médoc (Bergerie du Château Cujac), cette fois quelques vignerons européens enrichissent le plateau. Je retrouve Matthieu Baudry (Domaine Bernard Baudry), Christine et Eric Nicolas (Domaine Bellivière), Sylvain Fadat (Domaine d’Aupilhac) et j’en profite pour découvrir (ou redécouvrir) quelques domaines très intéressants (Hélène Thibon du Mas de Libian, Helen Durand du Domaine du Trapadis, Jean Christophe Bott du Domaine Bott-Geyl, Patrick Baudoin, Mireille Daret du Cru Barréjats, Jean Marc Grussaute du Domaine Larrédya et l’exceptionnel Michael Moosbrugger de la Schloss Gobelsburg).

Haut les Vins Droite

Puis j’ai choisi « La Renaissance des Appellations » (Return to Terroir) pour les 80 biodynamistes présents dont ceux des domaines que je propose déjà ou bientôt (Marcel Deiss, Zind-Humbrecht, Josmeyer, Zusslin, Emmanuel Giboulot, Trapet père et fils, Stéphane Tissot, Cazes, Guy Bossard, Maisons Brûlées, Matthieu Barret, Domaine de Villeneuve). C’est un lieu de rencontre car de nombreux vignerons y viennent en visiteurs et nous en profitons pour discuter avec Elian Da Ros, Stéphanie Roussel, Alain Graillot… et mon collègue « étonnant ». Le repas bio est très médiocre, dommage.

Il est temps d’aller saturer le palais de sucreries, direction SAPROS, le club des vins de Botrytis (et des vins liquoreux obtenus par concentration naturelle). Evidemment on retrouve là certains déjà croisés il y a peu (Bellivière, Cuilleron, Barréjats, Deiss…) et c’est l’excuse pour ne pas tout goûter (par pitié pour les dents).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :