Belle soirée « off » au Château Tire-Pé

contain_sulfites_2S’il y avait un « Off » de Vinexpo que je ne pouvais pas rater, c’était bien celui-là. Réunis autour du slogan « Contains sulfites… mais pas trop » une bande de jeunes vignerons trouve régulièrement un prétexte pour se retrouver. Leur philosophie commune peut se résumer en quelques mots: respect du terroir (le moins de traitements possible, des rendements raisonnables), respect du vin (pas de levurage ni d’enzymes ou autres adjuvants), respect du consommateur (un peu de SO2 à la mise lorsque cela s’avère nécessaire afin que la bouteille se conserve le mieux possible).

Il faut dire aussi que Marc Houtin, Damien Laureau et Franck Pascal font partie de ce groupe. Et comme j’essaie (et réussit parfois) de vendre leur vin dans ce beau coin d’Aquitaine, c’était une occasion de les revoir, mais aussi de faire connaissance avec leurs amis vignerons ;o)

La journée avait été chargée: le matin, j’étais allé au salon Expression Bio, puis à Renaissance des Appellations (vins en bio-dynamie). Et l’après-midi, j’étais allé au salon Botrytis organisé par SAPROS (producteurs de liquoreux non chaptalisés).

Le plus dur fut de quitter Bordeaux (1 heure d’embouteillage) pour rejoindre Gironde sur Dropt au Château Tire-Pé où avait lieu la soirée.

Je suis arrivé en pleine averse violente: j’ai donc rejoint les convives à l’intérieur de la maison. Mais très vite, le temps s’est remis au beau, et tout le monde est ressorti avec quelques bouteilles à boire…

 

DSCF5953


Pour se remettre en appétit, rien ne vaut du Champagne. Ca tombe bien, Benoît Tarlant en propose ;o) Je le connaissais un petit peu via son blog, mais rien ne vaut les vraies rencontres. Une flûte à la main.

 

benoitBrut Zero (1/3 chardonnay, 1/3 pinot noir, 1/3 pinot meunier, non dosé): nez sur la pomme fraîche et la noisette. Bouche ronde et fraîche, avec beaucoup de droiture, et une finale d’une âprété vivifiante qui vous réveille les papilles. Tonique.

Vigne d’antan (Chardonnay franc de pied): joli nez sur la brioche au beurre et la noisette grillée. Bouche dense, vineuse, avec une belle ampleur. Longue finale. Plus un (beau) vin qu’un champagne.

Prestige 1997 (60% chardonnay, 30% pinot noir, 10% pinot meunier): très beau nez. Bouche d’une belle complexité, avec de la vinosité et beaucoup de finesse. Très bien! 

Cuvée Louis (50% pinot noir, 50% chardonnay): nez d’une grande finesse avec des notes d’évolution. Bouche ample, complexe, expressive, très « goûtue ». Grande persistance. Superbe! 

 

DSCF5947

Le domaine Léon Boesch a une grande réputation en Alsace. Je n’avais pourtant pas encore eu l’occasionmathieu_boesch de goûter l’un de ses vins. C’est Mathieu, représentant de la nouvelle génération, qui s’y colle.

 

Klevner 2005 : nez fruité, bouche ronde, friande, fraîche. Sympa.

Riesling 2005 : nez sur la pomme mûre et une pointe d’agrumes. Bouche ample, bien mûre, avec une acidité toute en finesse. Bel équilibre. Bien. 

Pinot gris « clos zwingel » 2005 : nez sur des notes grillées et de fruits confits. Bouche grasse, riche, comlplexe, avec un équilibre remarquable. Très beau.

Riesling Breitenberg 2005 : beau nez sur les fruits exotiques. Bouche fraîche, mûre, acidité superbe, belle finale. Très bien.

Gewürztraminer Breittenberg 2005 : nez expressif très « gewürz » sans lourdeur toutefois. Bouche ample, gourmande, d’une belle complexité aromatique. Très bien.

Gewürztraminer GC Zinkoepflé Vendanges Tardives 2004: nez confit d’une grande élégance. Bouche alliant suavité et fraîcheur. Acidité remarquable. Equilibre magnifique. J’adore! 

 

DSCF5948

Je continue sur les blancs avec les Acacias 2005 du  Jonc Blanc qui vient d’être mis en bouteille : robe d’un beau doré. Nez expressif sur le miel et la pomme mûre. La bouche est grasse, ample, d’une grande richesse. Belle et longue finale. Très beau ! 

 

Transition blanc/rouge en passant au domaine bourguignon Naudin-Ferrand. Claire, qui le dirige depuis 10 ans, me fait découvrir une partie de sa gamme.

 

Aligoté 2005 : nez assez discret sur les fruits blanc et le citron. Bouche ronde, friande, toute en fraîcheur. Beau vin de soif !

Haute Côte de Beaune blanc 2005 : nez discret. Bouche assez ample, bien équilibrée. Finale avec de la mâche (calcaire).

Haute Côte de Nuits blanc 2005 : nez beaucoup plus expressif sur la noisette et la pomme beurrée. Bouche ronde, ample, avec du gras. Finale puissante. Beau chardonnay !

Haute Côte de Beaune rouge 2005 : nez sur les fruits rouges et les épices, avec qqs notes sauvages. Bouche ronde, sympa. Finale un peu trop tannique à mon goût. Dommage.

Haute Côte de Beaune rouge 2005 « Orchis Masculata » (cuvée sans soufre): nez très complexe, envoûtant sur des notes balsamiques (santal, benjoin) et de liqueur de fruits noirs. Bouche à la belle matière veloutée, complexe, gourmande. C’est très très  bon !

Côtes de Nuits village « vieilles vignes » 2005 : nez complexe sur les fruits bien mûrs et les épices. Bouche ample, mûre, aux tannins soyeux, très gourmande. Très bien !

DBMaintenant que je suis lancé sur les rouges, je continue dans cette couleur en dégustant d’abord les vins de notre hôte, David Barrault.

Bordeaux Tire Pé 2005 : nez sur les fruits noirs et le bourgeon de cassis. Bouche pleine, ample, matière bien mûre. Belle finale. Beau vin.

Bordeaux Tire Pé 2005 « la Côte » : nez complexe, balsamique. Bouche ample et riche. Les tannins, discrets au départ, se font ressentir fortement à la fin. Prometteur mais à attendre.

Je déguste ensuite les vins de l’Italien du groupe, la Cantine d’Uva. tintilia

Angelo d’Uva trebbiano 2006 : nez très expressif. Matière très belle, ample, charnue, riche. C’est vraiment bon!

 

Tintilia del Molise 2004 : nez discret sur les fruits mûrs et les notes de benjoin. Bouche ronde, aux tannins très doux. Longue finale. Très différent, mais beau aussi.

Pour finir, je vais voir le domaine qu’a fondé l’oncle de Stéphane Tissot dans le Brulhois , et dont sa fille Magali et son gendre Ludovic s’occupent aujourd’hui : le domaine du Pech

 

Domaine du Pech 2002 (merlot / Cabernet sauvignon, élevé en foudre) : nez frais et fruité. Bouche pleine, mûre et riche. Très belle fraîcheur. Gourmand au possible. Bien ! Ludovic

Domaine du Pech 2003 : nez mûr avec une pointe végétale fraîche. Bouche ample, mûre, avec des tannins encre trop fermes. A attendre.

Badinerie du Pech 2002 (élevé en barrique) : nez confit avec toujours cette « pointe de vert ». Bouche plus ample que les précédentes, avec beaucoup de fraîcheur. Dommage que les tannins doux au départ se durcissent en finale. A attendre.

Badinerie du Pech 2003 : nez très mûr, avec des notes de réduction. Bouche bien mûre, moelleuse, avec (toujours) des tannins encore bien fermes. A attendre, lui aussi.

 

DSCF5949

Un peu plus tard, je suis revenu sur les nouveautés 2006 de Marc Houtin, maintenant en bouteille. marc

 

Anjou blanc Fragile 2006: nez sur la pomme mûre et le tilleul. Bouche ronde et fraîche, avec une sensation de mâche qui s’accentue en finale. A attendre quelques mois: le vin doit digérer sa mise…

 

Vin de Table Merci (moelleux 100% sauvignon): la robe est plus dorée que celle du millésime précédent. Nez sur l’ananas et les agrumes confits. Bouche moelleuse, riche, mais avec de la fraîcheur grâce à une acidité tonique. Jolie finale évoquant le pamplemousse rose. C’est bon! 

DSCF5946

Comme vous l’avez remarqué sur les photos ci-dessus, il y avait aussi un très beau buffet préparé par un restaurant local, les 3 cèdres, aussi gourmand qu’esthétique, avec des accords parfois étonnants. Le plateau de fromage était vraiment top, et les desserts légers et gourmands. Bravo, chef!

 

DSCF5955

 

Ayant une autre belle dégustation le lendemain matin, je suis parti vers 23h15 (une heure de route à faire…). Je ne sais pas à quelle heure ça a fini, mais on pouvait croire  que ça durerait jusqu’au bout de la nuit, tellement on sentait le plaisir qu’avaient tous les participants à être ensemble. Une très belle soirée, vraiment! 

DSCF5957

 

 

Et merci pour le cadeau souvenir ;o)

 

DSCF6029

 

Et encore plein de bonnes choses ICI

Un commentaire pour Belle soirée « off » au Château Tire-Pé

  1. Baraou dit :

    Eric, tu es dévoilé dans le reportage précédent ! Merci pour ta contribution.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :