Synthèse du VdV #4

Le défit d’Olif était entendu partout dans le monde et les bloggeurs ont relèvé le défit. Apparement les centaines d’amateurs ont trouvé des milliers de vins faits dans un style oxydatifs (il y a des milliers de vins oxydatifs ??) pour déguster vendredi dernier. Malheureusement notre président, Olif, était pressé de partir en vacances et alors a mis juste un petit séléction des notes présentés sur son blog.😉 Allez voir les vins de Porto, de Xeres, du Loire, et du Jura bien sûr dans le compte rendu du président.

Merci Olif pour le travail présidentiel impécable !

3 commentaires pour Synthèse du VdV #4

  1. murcia dit :

    J’ai vu, j’ai rien compris, je sais pas ce qu’est un vin oxidatif.

  2. vendredis dit :

    Je vais tenter une explication des vins oxydatifs…

    Commencant par les vins non-oxydatifs qui forment la majorité des vins produits dans le monde: les vins sont rigoureusement protégé de l’oxygène du moment qu’ils sont vendangés jusqu’à la mise-en-bouteille. Avant la fermentation on utilise du gaz dans les cuves, après on ouille les barriques pour les garder pleines, etc.

    En contraste, les vins oxydatifs sont exposés à l’air au cour de leurs élevages. Typiquement la maturation du vin se fait en présence d’oxygène dans des fûts de chêne. Il se développe à la surface une pellicule de levures appelée « flor » ou un « voile », qui limite l’oxydation du vin. C’est très délicat à gérer – d’encourager des arômes typiques de noix, d’amande, de pain grillé, de miel, et cependant d’éviter la formation des produits non-voulus comme l’acétate d’éthyle. Dan le Jura un producteur peuvent perdre 60% de ses vins pendants leur élevage.

    Selon la définition chimique ces vins sont, bien sûr, oxydés, mais ce mot a une connotation négative qui implique que l’exposition à l’air n’était pas voulue, que c’est une faute dans le vin. C’est pour ça qu’on préfère faire référence aux techniques utilisés en faisant le vin au lieu d’au résultat.

    Dans l’annonce d’Olif (http://olif.typepad.com/le_blog_dolif/2007/06/les_vendredis_d.html) il a donné quelques exemples des appellations qui utilisent ces techniques oxydatifs. Les vins de Xeres en Espagne sont peut-être les plus connus mondialement.

    Si quelqu’un d’autre veut proposer un autre explication, les corrections ou les élaborations je vous en prie !

    Lisa

  3. murcia dit :

    Merci de votre explication. J’aime le vin mais je suis loin d’être connaisseur. J’ai observé cette pellicule dont vous parlez à la surface du purin d’ortie. Puisqu’il y a fermentation, n’est-ce pas? Seulement, c’est un autre domaine, c’est pour faire de l’angrais. En tout cas, j’ai gouté un vin bio recemment, un bordeau, ben chapeau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :