VdV 18: une synthèse qui pinote un max

Voilà un Vendredi qui donne soif, avec tous ces arômes subtils et pourtant amples, ces robes transparentes et si joliment colorées, et ces saveurs friandes et fraîches. Pas de doute, ça pinotait un max dans les verres, avec des pinots noirs de France, de Suisse, d’Amérique et d’Australie.

Vous voulez en savoir plus? Lisez la synthèse ici-même. Si ça vous donne pas envie d’aller derechef vous chercher une bouteille de pinot, je ne sais plus ce qu’il vous faut.

Bonne lecture, en attendant les 19e et 20e VdV, qui s’annoncent bien sympathiques, eux aussi. D’abord avec Olif, qui nous proposera un octobre sans soufre et sans douleur. Puis en novembre, peut-être bien avec la participation d’un cousin américain…

À bientôt,

Rémy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :